caroussel Eric Blanc - Gabriel Dermidjian

Eric Blanc – Gabriel Dermidjian

 

Eric Blanc – Gabriel Dermidjian

Eric Blanc

De son vrai nom Eric Degbegni, est un imitateurhumoriste et comédien, né à Cotonou au Bénin en 1965. 
Son père était magistrat et sa mère puéricultrice. 

Eric Blanc a 10 ans quand sa famille quitte le Bénin pour s’installer en France.

Après un passage au séminaire où il cultive un goût pour les langues anciennes. Eric entame des études de droit qu’il abandonnera pour se tourner vers la scène.

Débuts

En 1986, à 21 ans, il fait ses débuts au Caveau de la République où il imite de nombreux hommes politiques.

On peut croiser ensuite Eric Blanc dans « La Classe » sur France 3, l’émission qui a révélé de nombreuses stars du rire comme Anne RoumanoffGustave ParkingJean-Marie Bigard ou encore Chantal Ladesou.

Le public et les médias s’entichent de ce comédien beau et drôle, de son sourire ravageur et de son aisance scénique incroyable. Eric Blanc crée alors son premier one man show « Le Noir imite les Blancs », un véritable succès qu’il jouera au Bataclan et à Bobino.

Il participe également à des pièces de théâtre

Véritable touche à tout, Eric Blanc fait même une incursion dans la chanson en sortant trois singles : “La boîte de Jase“, “Serge d’accord” (1988) et “Swing Biscotte” (1989). 

Ce fulgurant début de carrière connaît une interruption brutale lorsqu’Eric Blanc, fait en 1988 une imitation d’Henry Chapier dans l’émission « Bains de minuit » de Thierry Ardisson : Il doit essuyer des poursuites judiciaires et les portes de la télévision se referment. 

Cinéma

Au cinéma, Eric Blanc a joué dans une dizaine de films :

  • Un autre monde“, de David Haddad,
  • A gauche en sortant de l’ascenseur“, d’Edouard Molinaro en 1988,
  • L’invité surprise” de Georges Lautner en 1989…

Téléfilms

Eric Blanc a participé à deux téléfilms :

  • Le bonheur d’en face” en 1988 
  • “L’un contre l’autre” en 1996.

One-man-show

Eric Blanc compte 5 one-man-show à son actif :

  • « Le Noir imite les Blancs » en 1987
  • « Itinéraire d’un noir gâté » en 2006
  • « L’itinéraire d’un Noir allumé » écrit au Canada en 2008
  • « Eric Blanc sort du noir » en 2009
  • « Eric Blanc broie du noir » un spectacle incisif et résolument autobiographique. Laissez-vous emporter par l’histoire de ce noir appelé Blanc qui ne manque pas d’autodérision.

Théâtre

  • l’Avare” de Molière
  •  “Qui m’aime me suivre” dirigé par Xavier Letourneur
  • Football et autres réflexionsmis en scène par Thomas Le Douarec.
  • Pas nés sous la même étoile“, avec Farid Omri.
  • « Discussion philosophique autour d’un réverbère » en 2012, mise en scène par Jean-Luc Bétron, au théâtre des deux rêves à Paris et en tournée
En parallèle de son solo, Eric Blanc partage la scène avec son ami Gabriel Dermidjian, que l’on retrouvait notamment aux côtés de Pierre Palmade, JM Bigard ou encore Mathilda May dans Open Space.
Deux personnalités que tout oppose : leur rencontre n’en est que plus explosive !
Tantôt bienveillants, tantôt acerbes, les deux compères échangent leurs visions du monde et nous embarquent dans une aventure.

Gabriel Dermidjian

“Il gratte où ça démange et tape où ça fait mal. Sans oublier de faire un câlin après parce qu’on n’est pas des brutes.”

Gabriel démarre sa carrière dans les cafés-théâtres de Lyon, remporte les premiers prix de nombreux festivals auxquels il participe.Gabriel Dermidjian

Repéré par Pierre Palmade, il est produit par Jean-Marie Bigard pendant plus de 4 ans qui co-écrit et met en scène son spectacle “120 kg.com“,  joué 700 fois en 4 ans ! (Dont 8 mois au Petit palais des Glaces et 1 ans et demi au Point-Virgule !).

Gabriel enchaîne sa carrière avec un nouveau spectacle “Seul avec moi” co/écrit et mis en scène par Pierre Lericq (épis Noir). Crée à Avignon, il est joué 6 mois au Palais des Glaces et dans toute la France.

En 2009, son troisième opus “RAPPEL !“, monté à Toulouse, part sur les routes de France pour une tournée de plus de quatre ans.

En septembre 2014, il entre au casting d’ “OPEN SPACE” de et par Mathilda May, pour une tournée mondiale.

Il monte en parallèle le duoMon Frère Blanc “ avec Éric Blanc, ainsi que son quatrième spectacle seul en scène : “Le Meilleur”, actuellement en tournée en France, Belgique et  Suisse.

Mon Frère Blanc

Dès les premiers échanges, les répliques fusent. Il faut dire que, pour une fois, ces deux comédiens-là ne jouent pas : Gabriel Dermidjian est Gabriel Dermidjian et Eric Blanc est Eric Blanc ! Deux forts caractères assumés dans l’exubérance, pour l’un, et la retenue pour l’autre.
Ils ont accepté de remplacer un artiste au pied levé.

Mais les humoristes, amis dans la vie, le seront-ils sur scène ? Rien n’est moins sûr. Ainsi de coups d’essai (de sketches) en coups de maître, de coups de gueule en coups d’éclats, ces artistes que tout oppose s’affronteront dans des joutes verbales mémorables, autour de sujets d’actualité brûlants. Rien ni personne ne sera épargné. Rien. Sauf l’humour.

C’est en tout cas ce qu’espère le public. Mais dans l’espace scénique qui leur sert de loge, réussiront-ils à transformer ce duel en duo ? Parviendront-ils à surmonter leurs différences pour offrir au public, en un peu plus d’une heure, un spectacle digne de ce nom ? A moins que la représentation n’ait déjà commencé…

La Presse en parle…

“Un spectacle chaleureux, drôle mais aussi féroce parfois, toujours sur fond de dérision.” Le Dauphiné Libéré

“En un mot, un pari qui parle au cœur et à l’intelligence de chacun.” Chronique de Jean Dessorty

“Leur duo dont le titre rend hommage à Léopold Sedar Senghor, est en permanence sur le fil du rasoir et donne à entendre autre chose que les sempiternelles plaisanteries du tout venant…” Chronique de Jean Dessorty

“Les deux compères -mot qui leur sied à merveille tant ils sont rusés et subtils dans leurs propos-, sont également compagnons, partageant le pain d’une fraternité déshabillant l’âme humaine, l’épluchant jusqu’en son centre, celui de l’unité” l’Alsace.